PUB Ads

setif INFO Journal setif INFO Journal

 

Algerieinfo.be  Actualite Sports Politique sante economie » Category: » Setif
Guide-dz.com

Sétif : Des excursions vers le littoral pour des milliers d?enfants

21/07/15 - Inscrites dans le cadre du «Plan bleu» qui sera lancé, dimanche prochain, 26 juillet en cours, 444 excursions sont programmées vers les plages des wilayas de Bejaia, Jijel, Boumerdès et Skikda, selon l’Office des établissements de jeunesse (ODEJ) de Sétif. Ce sont plus de 22 000 jeunes des différentes régions de la wilaya de Sétif qui bénéficieront durant cet été d’excursions vers plusieurs plages du pays. Cinq cents cinquante (550) enfants âgés entre 8 et 14 ans sont inscrits au programme des centres de vacances et des loisirs, placé sous la tutelle du ministère de la Jeunesse et des sports, a indiqué le directeur de colonies de vacances, précisant que chaque groupe bénéficiera d’un séjour de 15 jours dans les wilayas d’Alger, d’Oran et de Jijel. Dans le cadre du programme «Les colonies des jeunes volontaires», organisées par la ligue des activités de plein air et des loisirs, 500 autres jeunes partiront vers les plages de Collo, selon l’information rapportée par l’Aps. Ces programmes qui prennent en charge les enfants et les jeunes durant les vacances et leur permettre des «escapades» vers les différentes plages du pays, s’inscrivent dans une stratégie de l’ancrage de la culture de la citoyenneté.

Un fléau qui cause désormais des drames

20/07/15 - Les auteurs du crime perpétré, mercredi dernier, au centre-ville d’El Eulma à la veille de la fête de l’Aïd à l’encontre de la victime K.M., ont été identifiés et appréhendés par les services de sécurité. Il en a été de même pour le meurtrier du jeune H. A. Les mis en cause dans ces deux crimes, qui ont jeté l’émoi parmi la population, seront déférés devant le parquet d’El Eulma. Une ville où l’informel fait des ravages. Ainsi, la deuxième agglomération de la wilaya de Sétif est devenue un véritable souk. La situation s’est aggravée durant ces deux dernières années avec l’apparition d’une multitude de commerces sauvages, de vendeurs de circonstances et surtout des marchands ambulants des fruits et légumes qui, dès les premières heures de la journée, prennent possession de la voie publique et des entrées des mosquées. Sur des étalages de fortune, ces vendeurs exposent leurs marchandises dans des conditions d’hygiène déplorables. Ils n’étaient visibles auparavant qu’à proximité de l’ex-Souk N’sa et la Place de la révolution uniquement. Puis ces «commerces» ont gagné progressivement l’ensemble de la ville plus particulièrement  le quartier Dubai, la cité Bellaâla et le centre-ville près de la mosquée Messaoud Zeghar qu’ils ont totalement conquise, provoquant ainsi d’innombrables problèmes avec les riverains. Ces indus occupants de la chaussée, dont certains avaient pourtant bénéficié de locaux commerciaux, continuent leur manège sous prétexte que leurs locaux ne sont pas rentables en raison de leur isolement. Une telle pratique indispose les commerçants légaux. Ces derniers se sont plaints à maintes reprises de la concurrence déloyale et des encombrements que provoquent ces vendeurs à l’entrée de leurs magasins. Très agressifs, ces nouveaux «barons» sont capables de tout. Ces apprentis sorciers sont malheureusement encouragés dans leur vile besogne par une clientèle incrédule acceptant avec le sourire d’être bernée au quotidien. Ayant pris ces derniers temps des proportions inquiétantes, ce phénomène représente un danger pour la sécurité et la quiétude des citoyens. La gestion anarchique par l’APC de quelques rares espaces transformés en bauge par ces vendeurs n’est pas faite pour arranger les choses. Un coup de pied dans la fourmilière reste le souhait de la population pour éradiquer définitivement ce phénomène. Le dernier drame doit donner à réfléchir aux responsables concernés.                                            

Sétif : Fin de Ramadhan sanglante

19/07/15 - Du côté des hauts plateaux sétifiens, la fin du mois sacré a été émaillée par des crimes et la recrudescence du banditisme. Ainsi, la ville d’El Eulma a été ébranlée par deux homicides ayant fait deux victimes âgées de 13 et 32 ans et de nombreux blessés. Le premier crime s’est produit mercredi aux environs de 17h30, quand  un homme  âgé de 32 ans, père de deux enfants, accompagné de sa mère, a été pris à partie par des vendeurs à la sauvette de fruits et légumes au moment où il s’apprêtait à garer son véhicule devant sa maison. Les «marchands» qui  ne voulaient  pas lui céder le passage l’ont sauvagement agressé. Sa mère  n’a pas échappé quant à elle à la furie de ces énergumènes qui se sont approprié trottoirs et rue. Venu au secours de son frère, un jeune homme  a été  roué de coups avant d’être  abandonné à l’entrée de la mosquée Messaoud Zeghar, située au cœur de l’agglomération où l’informel impose sa loi et ses règles. Transportés à l’hôpital Saroub El Khatir, le frère ainé décède des suites de ses graves blessures. Sa mère est dans le coma alors que son jeune frère se trouve dans un état critique. Le deuxième drame s’est produit jeudi aux environs de 22h30 au niveau de la cité Goutali, où une dispute fait un mort de 13 ans, tué par un autre garçon de 14 ans, et ce, à l’aide d’un tournevis. Auparavant, un automobiliste de 63 ans, père de 8 enfants exerçant comme taxieur clandestin a été agressé par trois  pseudos-clients. La victime a été délestée de ses biens et de son véhicule  après avoir subi  plus de 60 coups de couteaux dans les différentes parties du corps. Transporté à l’hôpital dans un grave état, le conducteur a survécu par miracle à cette agression. Notons par ailleurs que le chef lieu de wilaya n’a été épargné par les agressions et les actes de banditisme. En fin de semaine dernière, un véhicule  de marque Chevrolet se «volatilise» à la cité des tours, juste après la rupture du jeûne. A la veille de l’Aïd, un bijoutier de la cité des combattants est sauvagement agressé par des inconnus qui arrivent à emporter avec eux un «butin» d’une valeur de plus 80 millions de centimes. Au centre ville, la tentative d’un voleur qui a réussi à blesser un vendeur de téléphones portables a été capotée  par  des citoyens qui arrivent à le museler avant de le livrer aux policiers en patrouille dans les parages...

Bac à Sétif : Des résultats tronqués

14/07/15 - Les résultats du baccalauréat de la session juin 2015 dans la wilaya de Sétif ont permis à 19137 candidats  sur les 32473 inscrits de décrocher leur sésame d’entrée à l’université, soit un taux de réussite de 58,93%. Ce résultat dépasse de plus de sept points, la moyenne nationale de 51,36%. Il convient  de préciser que la récolte de cette année devance de plus de six points, le résultat de 2014  ponctué par un taux de réussite de  52,59%. Avec un taux de 77,44%, le lycée du 20 août 1955 de Boutaleb s’est adjugé la première place. Selon les bribes d’informations distillées au compte-gouttes par la direction de l’éducation (DE) qui n’a pas voulu communiquer les résultats par filières, on nous informe que quatre candidats ont réalisé de très bonnes performances. Ainsi, Tarbouche Hacene, du lycée Belmadani d’Aïn Oulmène, a obtenu une moyenne de 18,41/20, Sellami Abdeldjabar (lycée Belmadanid’Aïn Oulmène) vient en seconde position avec une moyenne de 18,15/20, Abassene Younes (lycée Malika Gaïd de Sétif) se classe 3ème avec 18,07/20 et AlicheYousra Maïssa (lycée El Mouiz de Sétif) boucle le cycle du secondaire avec l’honorable moyenne de 18,05/20. D’après le laconique communiqué de la DE, 280 candidats de la wilaya ont obtenu des moyennes comprises entre 16,99et 17,99/20. Dans le but d’avoir des informations concernant les candidats libres, le taux de réussite des filles et des garçons, ainsi que les performances des candidats des différentes filières, nous avons pris attache avec deux responsables de la direction de l’éducation qui se sont contentés de dire : «On ne peut vous communiquer les résultats par filières, telles sont les instructions du directeur de l’éducation». Notons part ailleurs que le taux de réussite au BEM à Sétif a atteint cette année les 66,39%. Ce résultat permet à la wilaya d’occuper l’une des quatre meilleures places à l’échelle nationale. Avec une moyenne de 19,70/20, l’élève Meghagha Mouhsina du collège Chadli Lakhdar de Sétif s’est  illustrée de fort belle manière. L’on apprend que 18 autres lauréats ont décroché le brevet avec une moyenne supérieure à 19/20. Ayant fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps, le concours de recrutement de 1103 nouveaux enseignants vient de connaitre son épilogue au grand bonheur des recrues. Sachant que les listes des admis d’un concours convoité par plus de 27500 candidats ont été affichées vendredi matin. L’on apprend que les recalés contestant les résultats disposent de 10 jours pour introduire leurs recours. Les admis devront, quant à eux, bénéficier d’une formation accélérée de quinze jours. Celle-ci s’étalera du 11 au 23 juillet en cours.

El Eulma (Sétif) : Incendie dans une station d?essence

12/07/15 - Les résidants de la cité Houari Boumediene ont été ébranlés, hier matin, aux environs de 7h, par un gigantesque incendie qui s’est déclaré dans un camion transportant 27 000 litres de gasoil au moment du dépotage dans l’une des plus importantes stations de la ville appartenant à un privé. Le feu s’est rapidement répandu dans le véhicule, et dans la pompe. Ceci a créé un mouvement de panique parmi les dizaines de clients se trouvant sur les lieux. Une fumée noirâtre et suffocante ainsi que le bruit infernal ont réveillé les voisins de la station, dont certains ont, par peur, quitté subitement leurs habitations. Alertés, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour circonscrire ce feu au moment où un périmètre de sécurité a été mis en place. Face à l’ampleur du sinistre, un renfort  de la Protection civile de Sétif a été mis à contribution, évitant ainsi une véritable catastrophe, dont les conséquences auraient été graves, en raison de l’emplacement de la station au milieu d’une importante cité. Hormis les dégâts matériels, ayant touché le véhicule, deux pompes et quelques accessoires, aucune perte humaine n’a été enregistrée. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour déterminer les causes exactes de cet incendie, devant donner à réfléchir aux gestionnaires de ces espaces où les mesures de sécurité laissent parfois à désirer.

Accident de la circulation : Quatre morts et 9 blessés à Sétif

04/07/15 - Quatre personnes ont trouvé la mort et 9 autres ont  été blessées dans huit  accidents de la circulation survenus  en fin de semaine dernière  à Sétif, où le terrorisme de la route continue à endeuiller les familles. A noter que le premier drame s’est produit au niveau de la RN78 à la sortie ouest de Aïn Azel (chef-lieu de daïra situé à 52 km au sud de Sétif). La collision entre une moto et un véhicule utilitaire a fait deux morts (le conducteur de la moto et son compagnon, âgés respectivement de 25 et 35 ans). L’autoroute Est-Ouest, et plus précisément au relais des «Babors», situé dans le territoire de Aïn Arnat (chef- lieu de daïra se trouvant à 7 km à l’est de Aïn Fouara) a été le théâtre d’un effroyable accident qui a coûté la vie à 2 jeunes de 19 ans. La collision entre deux camions de différents tonnages est à l’origine de cette énième tragédie de la route.

El Eulma (Sétif) : attribution de 500 logements sociaux

02/07/15 - la liste des bénéficiaires des 500 logements  sociaux de la commune d’el eulma sur un programme de 3250 a été rendue publique  hier. les listes des heureux bénéficiaires ont été affichées à l’aube  à travers l’ensemble de la ville. evidemment cette attribution ne fait pas que des heureux, d’autant plus que  de nombreux postulants recalés ont pris d’assaut dès le matin le siège de la daïra pour exprimer leur mécontentement. dans le but de calmer les « ardeurs » des uns et d’éviter tout dérapage, un important dispositif des forces de l’ordre a été déployé aux alentours du siège de la daïra pour éviter tout dépassement. le chef de la daïra et les membres de la commission d’attribution sont à pied d’œuvre pour accueillir les doléances et recours  des postulants exclus de cette liste qui fait non seulement grincer les dents mais accentuer la déprime de centaines de demandeurs restés à la touche (nous y reviendrons.

Sétif : Une histoire de faux et usage de faux à l?OPGI

01/07/15 - L’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Sétif est éclaboussé par une gravissime affaire de faux et usage de faux. Celle-ci a grevé les caisses de l’institution de 20 000 000 DA. Suite à la plainte déposée par un bureau d’études, les services de sécurité ont pris en charge cette scabreuse affaire. La genèse de l’affaire tourne autour des attachements et situations des travaux de réalisation de 100 logements à Aïn Arnat (chef- lieu de daïra situé à 7km à l’ouest de Aïn Fouara) inscrits au titre de la résorption de l’habitat précaire. Au lieu d’appliquer les articles 28 et 37 du marché stipulant qu’une pénalité de retard de 10% (20 millions DA) doit être appliquée, l’office verse à l’entrepreneur ayant cumulé un retard de 12 mois la bagatelle de 9 961 778, 27 DA. Pour «maquiller» une telle opération, les mains invisibles doivent changer la date des situations déposées par le bureau d’études. Ainsi, la situation des travaux n°10 du 26 février 2014 est par «magie» remplacée par une autre. Identique, cette dernière est antidatée au 26 juin 2013. Pour rappel, le 4 août 2013, l’Office «invite» les différents intervenants à procéder à la réception provisoire du projet le 12 août 2013. Pour non-achèvement des travaux l’opération est reportée. Une 2e réception est programmée pour le 6 janvier 2014. La commission se déplace sur les lieux, où beaucoup de réserves et d’anomalies sont constatées, en présence du représentant du maître de l’ouvrage, en l’occurrence l’OPGI. La réception est une fois de plus décalée. Pour les mêmes motifs, la 3e réception, programmée pour le 5 février 2014 s’avère infructueuse (des documents font foi). Mieux encore, l’entrepreneur, qui a été régularisé pour des «travaux réceptionnés virtuellement le 26 juin 2013», a sollicité le 18 février 2014, l’office pour une énième réception provisoire. Celle-ci aura bel et bien lieu, huit jours après. C’est-à-dire le 26 février 2014 et non le 26 juin 2013, comme mentionné dans la «copie » de la situation des travaux n°10 «retouchée». Au vu de la gravité des faits, cette affaire risque d’éclabousser de nombreuses têtes de l’office…

Sétif : Vol de 3 camions neufs dont un saisi sur l?autoroute Est-Ouest

30/06/15 - Conduit par une personne originaire de Boumerdès, un camion neuf de marque Isuzu a été immobilisé avant-hier matin par les éléments de la gendarmerie de la Section de Sécurité et d’Intervention (SSI) du groupement territorial de Sétif pour contrôle lors d’une patrouille sur l’autoroute Est-Ouest près de la station services de Babor, commune de Aïn Arnat (Sétif). Selon la gendarmerie nationale, la vérification a révélé que ce camion a été volé ainsi que deux autres camions de même marque du parc d’un concessionnaire d’automobiles à la commune de Bazer-Sakra, durant la nuit du 26 au 27 juin dernier. La fouille du véhicule a permis la découverte à son bord d’une imprimante, deux écrans pour micro-ordinateur, une scie à métaux, de pièces de rechange pour camion de marque DFM, un démarreur et un transformateur. Le mis en cause a été remis avec le camion et le matériel récupéré, aux gendarmes de la brigade de Bazer-Sakra qui ont reçu une plainte du propriétaire pour vol, le même jour à 08 heures. L’enquête se poursuit pour récupérer les deux autres camions volés.

833 millions de dinars de créances impayées

22/06/15 - Le phénomène du délestage, qui a été durant les dernières années, la hantise de bon nombre de localités de la wilaya de Sétif, est désormais dépassé, selon les responsables de la société de distribution de l’électricité (SDE) de Sétif. Ces derniers, tiennent à rassurer leurs abonnés devant passer un été sans «coupures». «En matière d’alimentation en énergie, l’été de cette année sera meilleur, car l’offre est largement supérieure à la demande au niveau de la wilaya. Inscrits dans le programme d’urgence de 2015, la réalisation de 183 nouveaux postes transformateurs qui s’ajoutent aux 278 réalisés en 2013 et 2014 augmente non seulement nos capacités, mais nous permet de répondre à la forte demande qui prend la tangente durant la saison des grandes chaleurs», soulignent Hocine Madi et Othmane Benothmane, respectivement directeurs de la SDE Hidab et  Sétif. Ces entités ont consacré de gros investissements pour la réalisation du plan 2015 exécuté à 86%, puisque 26 postes sur un total de 183 sont en cours de réalisation. Profitant d’un point de presse organisé hier, les deux premiers responsables de la SDE ont tenu à aborder de nombreux volets importants, notamment les questions relatives aux créances, les agressions contre les ouvrages et les difficultés rencontrées sur le terrain. «Malgré les mises en demeure, nos créances demeurent importantes, et s’élèvent à 833 millions de dinars. Les abonnés ordinaires occupent la première place des mauvais payeurs. Pour récupérer notre dû, nous sommes dans certains cas obligés de passer par la justice. En plus des créances, les agressions des ouvrages est l’autre casse-tête de la société, qui a enregistré 59 cas de vol d’énergie, 848 agressions d’ouvrages, 525 atteintes tierces et le vol de 9 tableaux de distribution. Ces actes pénalisent lourdement les finances de la société», clament  nos interlocuteurs, sans omettre de mettre le doigt sur les difficultés d’acquisition d’assiettes foncières pour la construction d’ouvrages énergétiques, les lenteurs dans la délivrance des autorisations de voirie, et les empiétements sur les couloirs de servitude et l’agression des ouvrages énergétiques. A la question d’El Watan se rapportant au non-raccordement  en électricité et gaz de centaines de logements achevés et non distribués, notamment les 50 logements d’Amoucha, qui devaient être distribués avant le Ramadhan, les intervenants lancent la balle dans le camp des autres intervenants. A  savoir le maître d’ouvrage n’étant autre que la direction du logement et l’OPGI : «Tant que les VRD (voirie et réseaux divers) et les postes ne sont pas achevés, la SDE ne peut intervenir ».  

Copyright © 2004/2011 presse.algerieinfo.be .......