PUB Ads

bajaia INFO Journal bajaia INFO Journal

 

Algerieinfo.be  Presse dz24.info » Bejaia
Actualite Sports Politique sante economie culture

Hellouane : Des habitants défendent «leur» stade

28/07/14 - Des habitants de Tiouririne, dans la commune d’Ouzellaguen, ont fermé, lundi dernier, la RN n°26 reliant Béjaïa à Alger pour protester contre la perte de ce qui fut, des années durant, une aire de jeu faisant office de stade de football. Ce terrain, situé dans la zone d’activité de Hellouane, vient d’être récupéré par un investisseur en vue d’y réaliser un projet industriel. Intervenant sur les ondes de Radio Soummam, le président de l’APC d’Ouzellaguen a affirmé faire de son mieux pour voir la localité bénéficier d’une auberge de jeunes mais regrette de ne pouvoir implanter un terrain de football dans chaque village. Les usagers de cet important axe routier se sont vus contraints, pour la plupart, de faire le détour via Seddouk et Amalou pour poursuivre leur chemin. Continue reading

Beni-Ksila (Béjaïa) : Vers le renouveau économique

28/07/14 - Dans les deux dernières décennies, l’insécurité et le terrorisme ont plongé la région dans une profonde léthargie. Les projets envisagés, dont certains sont déjà lancés et d’autres en attente de lancement, tendent tous à cet objectif. S’étalant sur une superficie de 184,16 km², comptant quelque 4500 habitants, la commune de Beni-Ksila possède plusieurs atouts pouvant favoriser son développement économique durable. Avec son littoral de 25 kilomètres, ses belles plages, ses riches terrains agricoles, son potentiel halieutique, sa position géographique qui fait d’elle le point de jonction maritime de la haute et basse Kabylies, Beni-Ksila peut relever le challenge du développement et le réussir pour peu qu’il y ait, dans ce cadre, une réelle volonté politique. Dans les deux dernières décennies, l’insécurité et le terrorisme ont plongé la région dans une profonde léthargie ; rares étaient alors les entreprises qui acceptaient de s’y aventurer pour prendre en charge les projets proposés par la collectivité. Aujourd’hui que l’argument sécuritaire est balayé, la région est devenu très fréquentable et divers projets liés au tourisme, à la pêche et à d’autres secteurs d’activités commencent à voir le jour. Hanoune Rachid, le P/APC qui cumule trois mandants électifs à la tête de la collectivité, ne cache pas son souhait de concrétiser durant ce quinquennat tous les projets caressés depuis plus d’une décennie. «Nous voulons que Beni-Ksila devienne un pôle économique qui compte dans la wilaya» nous dit-il. Les projets envisagés, dont certains sont déjà lancés et d’autres en attente de lancement, tendent tous à cet objectif. Le chemin de wilaya n°14 a bénéficié d’un projet de modernisation. Cet axe routier qui relie la RN12 à la RN 26 est indispensable pour l’essor économique de la région. «Le désenclavement et le développement de notre région sont tributaires de la modernisation de ce chemin et ainsi que de la RN 26» signale le P/APC. Dans le domaine de l’aquaculture, quatre promoteurs ont reçu des autorisations pour l’exploitation de fermes aquacoles. Deux promoteurs ont déjà entamé les travaux de réalisation de leurs fermes et selon les projections, elles entreront en service à la fin de cette année. «Leur capacité de production sera de 20 000 tonnes de fruits de mer (daurades, moules, huîtres, chiens de mer et autres, et plusieurs postes d’emploi seront créés» nous dit le maire. Dans le domaine du tourisme, sept complexes touristiques vont être réalisés à l’horizon 2016, des bungalows, des piscines, des cafétérias et restaurants y seront réalisés, il est même  question d’un bateau destiné pour la formation environnementale. Pour dire que le développement ne doit pas se faire au détriment de l’environnement. Car, bon nombre de citoyens s’opposent à la réalisation des fermes aquacoles qu’ils jugent comme des activités polluantes. Ces projets pourvoyeurs d’emploi vont générer selon les estimations avancées par le P/APC quelque 1000 postes d’emploi. D’autres part, pour booster davantage l’économie de la région, l’APC a créé une zone d’activité de 30 hectares destinée essentiellement pour la pêche et l’aquaculture. «Avec tous ces projets, notre région va connaître à coup sûr un avenir meilleur» indique le P/APC.   Avec la réalisation du barrage Laâzib-Timizar (Oued Flidoune), dont la capacité est de 10 millions de mètres cubes devant servir à l’alimentation des communes d’Adekar, de Taourirt-Ighil, Toudja, Tifra et une partie de Béjaïa ainsi qu’à l’irrigation de plus de 600 hectares de terre agricoles, et l’implantation de la centrale électrique de 300 mégawatts, dont le choix de terrain est déjà fait, la commune est promue à un bel avenir. Continue reading

Place Saïd Mekbel : Rassemblement en soutien au peuple de Ghaza

28/07/14 - Un rassemblement a été tenu, dans la soirée de vendredi dernier, par des organisations de défense des droits de l’Hommes, des syndicalistes et des partis politiques à la place de la Liberté de la presse Saïd Mekbel pour dénoncer le génocide contre le peuple palestinien de Ghaza. En plus des organisateurs, à savoir la ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH), le parti socialiste des travailleurs (PST), le Mouvement démocratique et social (MDS) et le comité de solidarité avec les travailleurs de Béjaïa (CSTB), des citoyens de la ville de Yemma Gouraya ont tenu à exprimer leur soutien. Des pancartes dénonçant la barbarie sioniste ont été déployées. Le sit-in a été marqué par des prises de paroles des initiateurs ainsi que de citoyens lambda qui ont crié leur douleur face au bombardement aveugle de la petite enclave palestinienne. Le responsable du bureau locale de LADDH, Saïd Salhi, a estimé que «dans cette guerre où les Israéliens sont présentés comme des victimes à l’opinion publique, le problème est un problème de colonisation plus qu’autre chose», avant de déplorer que «le système de l’ONU est corrompu, et qu’on ne doit rien attendre du Conseil de sécurité dont les membres influents empêchent cette structure onusienne de jouer son rôle». Lui emboîtant le pas, les représentants du CSTB et du parti socialiste des travailleurs ont souligné que «cette agression est l’expression de l’impérialisme qui instrumentalise la guerre comme un moyen de survie d’une politique mondiale en crise». Ces deux organisations ne dissocient pas, de ce fait, la crise économique que vivent les pays impérialistes des guerres qui sont enclenchées à travers le monde. De son côté, le représentant du MDS, Rabah R. a déploré quant à lui «le silence des régimes arabes qui cautionnent par leur mutisme les frappes israéliennes sur Ghaza». Depuis le début de l’attaque israélienne sur la petite enclave palestinienne, le 8 juillet dernier, il a été enregistré 815 morts et 8200 blessés jusqu’à ce samedi. Depuis cette date et face à l’escalade des agressions plusieurs manifestations en faveur des Gazaouis ont été organisées à travers le monde. Mais cela n’a pas suffi pour arrêter la machine de guerre sioniste. Continue reading

Education : 13 710 candidats pour 356 postes

28/07/14 - Pas moins de 13 710 candidats ont été convoqués pour prendre part mercredi dernier au concours de recrutement de 356 enseignants dans les trois paliers de l’éducation. Selon les chiffres de la direction de l’Education, la demande a été cette fois-ci légèrement plus importante pour le premier palier qu’est le primaire avec 6 024 dossiers déposés, suivis de 5 686 dans le Moyen. Tandis que le secondaire n’a intéressé que 2 000 candidats. L’annonce de l’organisation du concours de recrutement faite en juin dernier à l’échelle nationale a réservé, respectivement pour les trois paliers concernés 196, 75, et 85 postes ouverts pour la wilaya de Béjaïa. Alors que seulement dix postes sont ouverts pour la langue amazighe, dont le déficit reste criant, l’essentiel des futurs admis parmi les candidats pour l’enseignement au primaire ira vers la langue arabe. C’est l’écrasante majorité des postulants pour cette matière (soit 4 834 demandes) qui ont concouru pour l’un des 171 postes ouverts pour celle-ci. Le reste des candidats se répartissent entre les 75 postes ouverts pour le Moyen et 85 autres pour le secondaire. Comme par le passé, le nombre de candidats dépasse largement de nombre de postes ouverts, ce qui n’est pas sans provoquer un encombrement lors de l’opération de dépôt des dossiers de candidature. Cette disproportion entre l’offre et la demande fera aussi, et inévitablement, une majorité de déçus puisque 13 354 seront forcément déclarés recalés, dont ceux qui ne sont pas à leur première malheureuse expérience. La déception sera grande notamment chez les quelques candidats qui ont obtenu leurs diplômes à un âge tardif, (d’ex candidats libres au Bac), dont le problème a été exposé par l’un d’eux lors des résultats du concours de l’année dernière, sans suite. Leur âge sera-il pris en compte cette fois-ci aux côtés des autres critères de sélection que sont la note de l’entretien, le diplôme et son ancienneté, les notes du cursus universitaire et l’expérience professionnelle ? Continue reading

Sit-in de soutien aux palestiniens à Béjaia

26/07/14 - Plusieurs dizaines de personnes ont tenu, vendredi soir, un sit-in à la place de la Liberté de expression Saïd Mekbel, pour dénoncer le génocide contre le peuple palestinien de Ghaza. L’appel à manifester  a été émis conjointement par la ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH), le parti socialiste des travailleurs (PST), Mouvement démocratique et social (MDS) et le comité de solidarité avec les travailleurs de Béjaia (CSTB). Le responsable du bureau local de LADDH,  Saïd Salhi a estimé que «dans cette guerre où les israéliens sont présentés comme des victimes à l’opinion public, le problème est un problème de colonisation plus qu’autre chose», avant de déplorer que « le système de l’ONU  corrompu, et qu’on ne doit rien attendre du conseil de sécurité dont les membres influents empêchent cette structure onusienne de jouer son rôle».  Lui emboîtant le pas, les représentants du CSTB et du parti socialiste des travailleurs ont souligné que « cette agression est l’expression de l’impérialisme qui instrumentalise la guerre comme moyen pour la survie d’une politique mondiale en crise ». Ces deux organisations ne dissociant pas, de ce fait, la crise économique que vivent les pays impérialistes des guerres qui sont enclenchées à travers le monde. De son côté, le représentant du MDS, Rabah R. a regretté quant à lui «le silence des régimes arabes qui cautionnent par leur mutisme les frappes israéliennes sur Ghaza ». Depuis le début de l’attaque Israéliennes sur la petite enclave palestinienne, le 8 juillet dernier, il a été enregistré 815 de morts et 8200 blessés jusqu’à hier. Depuis cette date et face à l’escalade des agressions plusieurs manifestations en faveur des Ghazaouis ont été organisées à travers le monde.   Continue reading

En hommage à cheikh Noredine et Slimane Azem

22/07/14 - L’association Etoile culturelle d’Akbou a organisé, du 17 au 20 juillet à la maison de jeunes Abderrahmane farés, les festivités du théâtre amazigh de la Soummam. Cette 10e édition est dédiée à la mémoire des défunts cheikh Noredine et Slimane Azem. Cheikh Nordine, de son vrai nom Nordine Meziane, est né le 8 novembre 1918 à Aguemoune dans la daïra de Larbaâ Nath Irathen à Tizi Ouzou. Il est le fondateur de la Radio kabyle dans les années 40, mais était aussi artiste-parolier et comédien. Les deux artistes multidisciplinaires ont su traiter des sujets et des maux sociaux avec une touche d’humour qui chatouille leur public et ont marqué, ainsi, leur époque d’une empreinte indélébile. Cheikh Nordine a légué un inestimable patrimoine culturel : plus de 650 poèmes et 7 pièces de théâtre. La chanson, le théâtre, la comédie et la radio étaient l’univers des deux génies. Des soirées ramadhanesques très animées ont rythmé les trois jours du festival auquel ont pris part également les associations culturelles des villages Taslent, Felden, Akhenak et Fethoune. Des spectacles ont été animés dans les communes limitrophes de Seddouk, Ighrem et Chellata parallèlement aux festivités qu’a abritées la maison de jeunes Abderrahmane farés.       Continue reading

Souk-Oufella : La route de l?ITAF dans un piteux état

22/07/14 - Visité régulièrement par des délégations étrangères, fréquenté par des agriculteurs, des étudiants en formation et des spécialistes du secteur de l’agriculture, l’institut technique de l’arboriculture fruitière (ITAF) de Takriets est d’un accès très difficile pour les véhicules. Le chemin qui conduit à cet institut, d’une longueur approximative d’un kilomètre, est quasi impraticable. Non bitumé, labourée, plein de bosses et de trous, l’emprunter équivaut à une course de slalom au ralenti. Comment relever le défi du renouveau agricole, quand on condamne à l’isolement des stations de démonstration nécessaires à ce défi ? En tout cas, l’état de cette route donne une piètre image à cet institut spécialisé notamment dans l’amélioration de la culture de l’olivier et du figuier. Continue reading

Seddouk : Des habitations à régulariser

22/07/14 - Les habitants de la cité ex-DAS Chena M’hand, dans la commune de Seddouk, à 60 km au sud de Béjaïa, revendiquent la régularisation des terrains sur lesquels sont construites leurs habitations. En plus d’une trentaine de maisons réalisées entre 1969 et 1973, d’autres constructions ont été érigées récemment sur ces terres appartenant au domaine agricole. Les résidants ont indiqué dans une lettre envoyée au ministre de l’agriculture et au wali de Béjaïa que la commission de daïra a donné une suite défavorable à leurs dossiers, à priori, «nous avons sollicité le ministre de l’agriculture et le SG de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA) dans le but d’intercéder pour la régularisation des terrains bâtis conformément à l’article 40 de la loi 08-15 fixant les règles de mise en conformité des constructions et leur achèvement, précisant que les habitations qui ont été construites à partir de 1987 ont été toutes autorisées». Continue reading

Béjaïa : Tichy jumelée à la ville d?Épinay-sur-Seine

22/07/14 - Ce protocole devra couvrir l’ensemble des échanges à dimensions humaines et ceux liés au développement local ainsi que l’encadrement d’échange de délégations afin d’affiner le brassage culturel. Après trois ans de tractations, la commune de Tichy est enfin jumelée avec la ville d’Épinay-sur-Seine (France). Après la visite du maire d’Épinay-sur-Seine en mois de juin, c’était au tour du P/Apc de Tichy, M. Kadi, accompagné d’une délégation de deux élus (Melle Bouras Sabrina et Mohand Cherif Mammeri) d’être reçue dernièrement en grande pompe pendant cinq jour par les édiles de la ville jumelle. C’est au terme de cette visite qu’un «protocole de coopération décentralisé» entre la commune de Tichy et la ville d’Epinay-sur-seine a été signé par les deux parties. Le préambule de ce protocole de coopération précise que c’est «dans la droite ligne de la déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération entre la France et l’Algérie, signée en décembre 2012, que la commune de Tichy et la ville d’Epinay-sur-seine inscrivent leur partenariat en unissant leurs efforts et en travaillant ensemble en vue d’établir des liens de coopération durables entre les deux collectivités partenaires». Ce protocole devra couvrir l’ensemble des échanges à dimensions humaines et ceux liés au développement local ainsi que l’encadrement d’échange de délégations afin d’affiner le brassage culturel, en prenant en compte le fait que la ville d’Epinay-sur-seine accueille une population issue de la diversité culturelle. Le domaine de coopération dudit protocole  prévoit des échanges entre les deux collectivités partenaires concernant l’ensemble des citoyens à même d’enrichir le contenu du partenariat. Ainsi, les échanges d’expériences au niveau local seront principalement ciblés et encouragés dans les domaines du développement durable, et son corollaire la protection de l’environnement (traitements des déchets, gestion des espaces verts, développement des énergies renouvelables etc.) ainsi que la valorisation des richesses patrimoniales et touristiques que recèlent les collectivités partenaires. Le protocole met aussi en relief l’intérêt qui sera accordé aux échanges de pratiques professionnelles et à la formation en faveur du mouvement associatif de Tichy dans les domaines culturel, social et sportif, par un programme d’action qui sera élaboré conjointement par les collectivités partenaires lors de la prochaine rencontre afin d’en faciliter la mise en oeuvre. Enfin, les deux villes jumelles se sont engagé à se rencontrer au moins une fois par an afin d’établir le bilan de l’année écoulée, d’établir la programmation de l’année à venir et de définir les modalités de poursuites des actions prévues dans le programme d’action.   Continue reading

Volley-ball : Les minimes de la JSBIghram honorés

22/07/14 - La Coordination des villages d’Ighram a organisé dans la soirée de samedi dernier une cérémonie en l’honneur des volleyeurs minimes de la JSBI au réfectoire du CEM Daoudeddine Abderrahmane, en présence du premier magistrat de la municipalité, du chef de la Daïra d’Akbou, du sénateur Brahim Meziani, ainsi que des représentants de la DJS et de l’APW de Béjaïa. «Nos minimes se sont illustrés de fort belle manière cette saison en décrochant un triplé : la coupe d’Algérie en battant en finale la JSMesselmoune trois sets à un, le championnat d’Algérie en disposant du WOChlef trois sets à zéro et la coupe de la Ligue de Béjaïa devant le NCB sur le même score sans appel de 3-0», affirme l’entraîneur Zahir Galou qui ajoutera que «c’est la première fois qu’un club de la région obtient de tels résultats». Tous les présents dans la salle ont loué les mérites des champions malgré les moyens limités qui ont été mis à leur disposition. Tarik Benkhellat, président de la JSBI, abonde dans le même sens en soulignant «les subventions dérisoires qui nous sont octroyées et l’insuffisance des infrastructures qui se résument en une petite salle pour dix sept villages. Malgré cela et en plus de la consécration des minimes, nous avons réussi à placer sept joueurs (deux minimes, trois cadets et deux juniors) en sélections nationales. Oufriche Yacine a été, par ailleurs, sacré meilleur passeur cadet lors du Championnat d’Afrique organisé en Algérie en 2012». Notre interlocuteur nous fera remarquer que les seniors viennent d’accéder en Nationale II et les cadets sont, aussi, arrivés en finale de la Coupe d’Algérie. Signalons, enfin, la participation à ces sacres des techniciens Benanoune Lounis et Arezki Lamine.   Continue reading

Copyright © 2004/2011 presse.algerieinfo.be .......